Elisabeth Pochon Députée de la 8è circonscription de la Seine-Saint-Denis (Rosny-sous-bois, Villemomble, Gagny)

Grâce à l’ARIS, la formation au code de la route accessible en LSF

L’Association régionale pour l’intégration des sourds (ARIS) a présenté mardi 7 juin la première série de questions du Code de la route entièrement adaptée pour les personnes sourdes. Je me félicite de cette étape importante à laquelle j’avais apporté mon soutien. Le Parisien 93 a publié dans son édition du jour un article à ce sujet :

L’ARIS avait déjà ouvert sa propre auto-école pour former les personnes sourdes au Code de la route. Sans ce précieux sésame, impossible de passer l’examen du permis de conduire.

Il s’agit d’une avancée considérable en matière d’accessibilité. Pour les personnes atteintes de surdité, la formation au Code de la route dans un établissement traditionnel est une étape difficile et éprouvante. Avec l’auto-école de l’ARIS, les candidats peuvent préparer l’examen du code dans des conditions optimales et adaptées à leur handicap. Le permis de conduite est un outil indispensable pour trouver un emploi ou gagner en mobilité.

J’avais rencontré Jacky Rabot, directeur de la structure, lors d’une audition organisée à l’été 2015 par le groupe d’étude sur la Langue des Signes Françaises, dont je suis co-présidente.

M. Rabot m’avait alors sensibilisée au lourd investissement que représente l’adaptation des supports et questionnaires. J’ai décidé de solliciter Ségolène Neuville, afin qu’une subvention soit proposée à l’ARIS. La secrétaire d’Etat chargé du Handicap m’avait répondu en décembre dernier :

Espérons désormais que les autres auto-écoles de France acquièrent ce questionnaire adapté pour les personnes sourdes. Deux autres questionnaires devraient être établis avant la fin de l’année 2016, ce qui est une très bonne nouvelle.