Elisabeth Pochon Députée de la 8è circonscription de la Seine-Saint-Denis (Rosny-sous-bois, Villemomble, Gagny)

Semaine de 4,5 jours : préférer le dialogue plutôt que la polémique

COMMUNIQUÉ de PRESSE

A cette rentrée, 20 % des communes ont décidé de passer à la semaine de 4,5 jours. Pour le Sgen-CFDT, le bilan que certains essaient d’imposer dans les médias, après un mois d’application, est malhonnête. Il révèle plus une tentative d’instrumentalisation électorale de la question scolaire qu’une réalité de terrain qui est bien évidemment plus contrastée.

C’est par le dialogue social entre tous les partenaires (parents, enseignants, élus, associations,...) que des communes ont réussi le retour aux 4,5 jours en mettant en place une journée équilibrée des différents temps de l’enfant.

C’est par l’absence voire le refus du dialogue social que des difficultés qu’il ne s’agit pas de nier sont apparues dans la mise en oeuvre de la réforme dans certaines communes.
C’est donc bien au niveau local que les solutions doivent être trouvées dans un dialogue social constructif et non pas dans des déclarations polémiques où l’intérêt de l’enfant et des personnels passe au second plan.

Plutôt que de lancer des pétitions pour obtenir le retour à la semaine Darcos de 4 jours
unanimement décriée, il vaudrait mieux analyser les facteurs de réussite du passage aux 4,5 jours.
L’expérience des communes qui ont fait le choix d’y passer dès cette rentrée doit permettre d’éviter de reproduire les mêmes erreurs au moment de la généralisation en 2014. Pour cela, le Sgen- CFDT a demandé la mise en place dans tous les départements de comités de suivi et s’y investira pour l’amélioration des conditions des travail des personnels et pour l’amélioration des conditions d’apprentissage de tous les élèves.

PDF - 90.8 ko